Le COVID-19 en Colombie : résumé de la situation

Le coronavirus est-il présent en Colombie ? 

Le gouvernement colombien a déclaré l’état d’urgence quelques jours après les premiers cas recensés dans le pays. La quarantaine obligatoire a quant à elle débutée le 24 mars.

La Colombie a été reconnue par l’OMS comme un de pays à avoir le mieux gérer la crise du Covid19. Au mois de juillet, le pays compte en moyenne entre 20 000 et 25 000 tests du covid19 réalisés par jour, selon l’INS (Instituto Nacional de Salud).

Suivez l’actualité du COVID-19 en Colombie

21 juillet : premier vol domestique pilote de la compagnie Easyfly
L’Association Colombienne d’Agence de Voyages et du Tourisme travaille depuis plusieurs semaines avec le gouvernement et les dirigeants de différentes régions pour adapter les mesures de biosécurité dans les aéroports. Le but étant d’obtenir l’autorisation du Ministère de l’Intérieur et de la Santé et d’impulser la réouverture de certains vols domestiques pilotes pour réactiver cette industrie gravement touchée par la crise.

23 juin : prolongement du confinement mais la réactivation économique continue
Le président Duque annonce le prolongement de la quarantaine jusqu’au 15 juillet (elle sera finalement prolongée jusqu’au 2 août) avec des mesures tout de même plus souples. Différents tests sont menés dans tout le pays pour rouvrir certaines activités commerciales.

27 avril : réactivation de certains secteurs
Le gouvernement a annoncé la réactivation progressive des secteurs de la construction et la manufacture dans certaines grandes villes.

 24 mars : confinement obligatoire
Le confinement obligatoire est étendu à toutes les personnes vivant sur le sol colombien.

17 mars : début de l’état d’urgenceLe président Ivan Duque a déclaré l’état d’urgence pour faire face à l’expansion du coronavirus et a décrété le confinement obligatoire pour les personnes âgées de plus de 70 ans. Dans les jours suivants, lil déclarre ’interdiction d’entrer sur le territoire colombien pour toute personne venant de l’étranger et la fermeture de toutes les frontières.

Actualités des vols et ouverture des frontières de la Colombie

L’état d’urgence dans le pays est effectif jusqu’au 31 août. L’ouverture des frontières est prévue dès le 1er septembre accompagnée de la réactivation des lignes aériennes et des premiers vols internationaux.

Les informations disponibles à ce jour :

  • A partir du mois de septembre Ibéria propose 3 vols par semaine (lundi, mercredi, samedi) à destination de Bogota.
  • Air France met en place 3 vols directs par semaine (Lundi, mercredi, vendredi). Les autres vols proposés ont une correspondance à Amsterdam.

Pour l’instant le tourisme national en Colombie n’a pas été réactivé. Les déplacements inter-municipalités ne sont pas autorisés.

Protocoles en vigueur dans le pays

Tous les établissements touristiques sont soumis à de nouveaux protocoles de biosécurité spécifiques dictés par la résolution 666 du 24 avril 2020 par le ministère de la santé et les recommandations du ARL SURA (Administration des risques au travail)

Terra Colombia travaille en collaboration avec ses partenaires et prestataires afin de s’assurer que chacun respecte ces protocoles et que la réactivation du tourisme se fasse dans les meilleures conditions sanitaires possibles.

Voici ci-dessous quelques exemples de mesures mises en place par nos différents prestataires.

Protocoles obligatoires dans les établissements hôteliers, restaurants et transport

  • Former son personnel aux protocoles de biosécurité.
  • Adopter les mesures de contrôle pour la réduction de l’exposition, comme la flexibilisation des horaires de travail et la favorisation du télétravail.
  • Reporter à l’EPS (système de santé colombien) et à l’ARL (administration des risques du travail) les cas suspectés et confirmés de covid19.
  • Donner des informations sur la maladie à ses employés.
  • Fournir aux employés les éléments de protection qu’ils doivent utiliser dans le cadre de leur travail.
  • Promouvoir l’usage de l’application CoronApp pour enregistrer l’état de santé de ses employés.
  • Se plier aux protocoles de biosécurité imposés par l’employeur
  • Reporter à son responsable des cas de covid19 dans son entourage
  • Se protéger, appliquer les mesures de sécurité et reporter son état de santé. En cas de symptômes, obligation de le déclarer via l’application CoronApp.
  • Usage obligatoire de masques, lavage de mains réguliers, distanciation sociale.
  • Renforcement des procédures de ménage et désinfection des superficies, équipements.
  • Usage de gants recommandé pour réaliser des tâches ménagères.

Protocoles obligatoires pour les touristes :

Dans les hôtels et restaurants :

  • Réaliser un check-in sur internet pour accélérer le processus à l’arrivée dans un hôtel et éviter la foule à la réception.
  • Emporter ses éléments de protection (masques, gel antibactérien, gants, désinfectants, etc)
  • Se laver et se désinfecter les mains régulièrement.
  • Garder au moins 2 mètres de distance avec les employés et les autres clients de l’établissement.
  • Utiliser le masque dans les parties communes.
  • Autoriser les employés à prendre votre température.
  • Les serviettes et les draps seront lavés tous les 2 jours.

Dans les transports :

  • Les véhicules sont nettoyés et désinfectés (toutes les superficies et toutes les zones de contacts).
  • Les véhicules sont aérés pendant plusieurs minutes avant de débuter un service.
  • Un thermomètre peut être mis à disposition pour prendre la température des passagers.
  • Le chauffeur doit porter un masque et des gants pendant le transport.
  • Les clients doivent porter un masque et se désinfecter les mains avant, pendant et après le transport.
  • Les clients ne peuvent pas consommer de nourriture ou boisson à l’intérieur du véhicule.

Pour les activités :

  • Respecter les normes sanitaires (port du masque, gel désinfectant, etc…)
  • Nombre d’entrées limité sur les sites touristiques
  • Distanciation sociale

Un label de biosécurité pour relancer le tourisme en toute confiance

Le gouvernement a annoncé mi-mai, une stratégie importante visant à relancer le secteur du tourisme à travers le développement du tourisme durable. Le but étant de mettre à profit la richesse de la biodiversité du pays et de ses atouts naturels pour promouvoir la destination.

Par ailleurs, le ministère du Commerce, de l’industrie et du tourisme a lancé « Check In Certificado, Covid19 bioseguro », un label de biosécurité. Il sera accordé aux établissements hôteliers qui respectent les mesures d’hygiène et de sécurité sanitaire. Les principaux objectifs sont de générer la confiance des voyageurs et clients, minimiser les risques de contagion et réactiver le tourisme dans le pays.

Le secrétaire général de l’OMT (Organisation mondial du tourisme) a félicité la Colombie pour le développement de cette certification de biosécurité, première initiative de ce type en Amérique Latine.

L’obtention de cette certification valable 2 ans, est volontaire et peut être demandé par des prestataires de services, des acteurs du tourisme qui certifient remplir tous les protocoles de biosécurité obligatoires. A l’heure actuelle, il existe 5 organismes aptes à délivrer le certificat et 8 en cours d’habilitation.

A la fin du mois de juin, il y avait environ 100 demandes de certification actives de prestataires de services touristiques.

Liens utiles