Nichée dans la Sierra Nevada de Santa Marta, cette ancienne cité précolombienne a vraisemblablement été fondée vers l’an 800 par les Indiens Tayronas.
Abandonnée lors de la colonisation espagnole, redécouverte dans les années 1970, cette ville bâtie à flanc de montagne, au-dessus de la côte caraïbe, constitue l’un des vestiges archéologiques majeurs de Colombie. C’est après un long trek dans la jungle subtropicale que vous découvrirez cette « Cité perdue » en ruines, toujours sacrée pour les indigènes…