Carthagène des Indes… un nom évocateur et inspirant. Cartagena possède une beauté bien à elle, une beauté sans apprêt, une Histoire saisissante que l’on se plait à découvrir en se perdant dans les ruelles colorées de la vieille ville. Cartagena c’est aussi cette dose de romantisme qui déborde, cette image de ville où absolument tout nous transporte… et à deux c’est encore mieux ! Certains diront que c’est un portrait bien cliché car Cartagena c’est également des environs bien plus rustiques, des expériences et des découvertes locales hors du commun.

La Colombie vous offre ici, la plus trépidante des villes avec une gastronomie reconnue et variée, une Histoire riche, une vie nocturne rythmée au son de la Cumbia. Aussi brute que romantique, la belle Carthagène des Indes vous transportera et Terra Colombia organise le voyage pour vous !

L’essentiel sur la ville de Cartagena

Carthagène des Indes

Située dans le département du Bolivar dont elle est la capitale, Carthagène des Indes ou Cartagena, dans son sens plus familier, est la ville la plus visitée en Colombie ! Et pour cause… sa fabuleuse architecture du centre historique colonial qui lui vaut une place privilégiée au patrimoine mondial de l’humanité par l’UNESCO. Fondée en 1533 par Pedro de Heredia, la ville a connu des heures de gloire et des tumultes qui ont marqués son histoire et son présent. Son labyrinthe de ruelles pavées, de balcons enveloppés de bougainvilliers, ses églises parfois imposantes et ses places ombragées : la vieille ville est un endroit qui se vit, plus qu’il ne se visite. L’écrivain Gabriel Garcia Marquez qui a travaillé dans la ville en 1948, a lui aussi été marqué à jamais par Cartagena dont les souvenirs imprègnent souvent ses romans.

Le cœur de Cartagena offre une multitude de facettes à l’image de ses palenqueras, ses pêcheurs, ses artistes de rue de Getsemani… des facettes que nous vous conseillons de découvrir en sillonnant ses rues. Pour aller plus loin encore, nous vous proposons des activités aux saveurs locales dans le quartier de La Boquilla ou au marché Bazurto.

Carthagène des Indes possède aussi d’importantes fortifications formant l’un des systèmes les plus complets de fortifications militaires d’Amérique du Sud. 13km de fortifications vieilles de plusieurs siècles entourent la vieille ville exactement.

Surnommée « l’héroïque » ou « la fantastica », vous l’aurez compris, Cartagena surprend qui souhaite bien la découvrir !

Le climat de Cartagena

Un climat tropical semi-aride règne à Carthagène. La moyenne d’humidité est de 90 % environ avec des saisons des pluies pouvant être intenses, généralement en mai-juin et octobre-novembre. Le climat est donc chaud et venteux avec des vents plus froids de Novembre à Février. La température moyenne sur toute l’année est de 27.5 degrés.

L’Histoire de Cartagena

Cartagena de Indias, la Carthagène des Indes est ainsi nommée pour la différencier de la ville de Carthagène espagnole située en Murcie.

La ville fut fondée sur le site du village amérindien de Calamari. Elle devint rapidement prospère et malgré un immense incendie, elle se développa pour devenir le principal port espagnol de la côte Caraïbe. Elle sera le plus important point d’accès vers l’intérieur du pays et de toute l’Amérique du sud. Etant donné sa position stratégique, Cartagena servit également de lieu de stockage d’or et autres richesses devenant une cible pour les pirates et flibustiers en quête de trésor. D’ailleurs, l’assaut le plus célèbre restera celui organisé par le corsaire anglais Francis Drake en 1586 qui ramènera son butin en Angleterre.

Pour se protéger des attaques, devenues bien trop nombreuses, les Espagnols édifièrent des forts autour de la ville évitant ainsi plusieurs sièges et déjouant la plus importante de toutes les attaques, celle du commandant britannique Edward Vernon en 1741. Blas de Lezo commanda la défense victorieuse avec seulement 2500 hommes contre 25000 chez les Anglais. L’officier espagnol qui mourut peu de temps après, (après avoir perdu ses deux jambes et un œil) est considéré comme le sauveur de Cartagena et sa une statue lui rend hommage devant le Castillo San Felipe de Barajas.

Malgré ces tumultes, Cartagena continua à s’enrichir et deviendra le plus important bastion de l’Empire espagnol d’outre-mer pendant la période coloniale et jouira d’un rôle essentiel dans l’Histoire de la Colombie.

Rebondissement en 1810 quand la ville déclara son indépendance auprès de l’Espagne, ce qui encouragera d’autres villes à faire de même dont la capitale actuelle, Bogota. La déclaration fut signée le 11 novembre 1811 mais des forces espagnoles reprirent le pouvoir en 1815, laissant quelques 6000 morts derrière eux. C’est en 1819 que les troupes de Simon Bolivar commencèrent à libérer le pays, le Boyacá plus précisément, Cartagena dut attendre jusqu’en 1821 pour être libérée par des groupes indépendantistes. C’est à ce moment-là qu’elle fut baptisée « L’héroïque » par Bolivar.

« La Heroica » a récupéré petit à petit son statut et son commerce flamboyant grâce à son port notamment. Beaucoup d’étrangers furent attirés par Cartagena, Juifs, Italiens, Français, Turcs, Libanais et Syriens s’installèrent dans la ville. De nos jours, leurs descendants possèdent beaucoup d’hôtels, commerces et restaurant… d’ailleurs, il n’est pas rare de voir des galeries marchandes comme les fameux « souks » dans les rues de la vieille ville.

Notons que de de nombreux étrangers arrivent encore aujourd’hui pour ces mêmes raisons.

Que faire à Cartagena et ses alentours ?

Cartagena est pleine de surprises, nous vous dévoilons quelques pépites …

Cartagena Coloniale, ses places, ses églises et ses forteresses :

Puerta del Reloj

A l’origine nommée “Boca del Puente” car un pont-levis la reliait au quartier de Getsemani, cette immense et majestueuse porte était le principal point d’accès à la ville fortifiée. La tour à l’architecture républicaine possède une horloge à quatre cadrans datant de 1888.

Iglesia San Pedro Claver

Cette église située dans le couvent du même nom possède une imposante façade en pierre qui se distingue par de beaux vitraux et un maitre-autel en marbre italien. Les reliques de San Pedro Claver, grande figure de Cartagena, sont conservées dans un cercueil en verre dans l’autel.

Plaza de la Aduana

Il s’agit de la plus grande, et la plus ancienne place de la vieille ville, à l’époque coloniale, elle regroupait les principaux bâtiments gouvernementaux et administratifs. Au milieu de la place se dresse une statue de Christophe Colomb.

Plaza de Bolivar

Anciennement la « Plaza de la Inquisicion », juste en face du palais-musée donc, cette place arborée est de loin la plus prisée de Cartagena pour sa fraicheur, à l’ombre sous des arbres.

Iglesia de Santo Domingo

Santo Domingo serait la plus ancienne église de la ville, aussi belle qu’imposante, la visite vaut le détour.

Castillo de San Felipe de Barajas

Le castillo est la plus grande forteresse jamais construite par les Espagnols, il domine d’ailleurs une vaste partie du paysage de la ville. Entre fort, tunnels et autres plateaux pour déjouer l’ennemi, cette forteresse marque une visite incroyable !

Cartagena et ses musées :

Museo de Arte Moderno

Sur la place du couvent, le musée d’Art Moderne occupe une belle partie réaménagée de l’ancien bureau de douane. Un bel ensemble d’œuvres, de sculptures, d’art abstrait et d’expositions temporaires.

Palacio de la inquisición

Dans l’un des plus beaux bâtiments de la ville, le musée regroupe plusieurs objets de torture utilisés par les inquisiteurs. On y découvre toute l’histoire de l’inquisition mais également des poteries de l’époque précolombienne et des objets datant de la colonisation ou de l’indépendance.

Museo del Oro Zenu

Le Petit frère du grand musée de l’or à Bogota ! Il abrite une superbe collection d’éléments en or et de poteries du peuple Zenu (ou Sinu).

 

Cartagena, en version originale :

La Boquilla

La Boquilla est une zone plus populaire de Cartagena. Cette petite commune en bord de mer vit essentiellement de la pêche, vous pourrez donc y observer les pêcheurs revenant au coucher du soleil ou visiter les mangroves en kayak. Une longue et belle plage borde la commune avec de nombreux restaurants de plage, ici le poisson est naturellement le plat typique.

Mercado Bazurto

L’exploration du marché Bazurto est un moment intéressant pour les esprits aventureux. Entre étals de fruits-légumes, poissons, viande à l’air libre, et un choix immense de nourriture sur le pouce et jus de fruit frais de toutes les couleurs ; Ce marché aux saveurs et aux odeurs diversifiées vous emmène à la découverte d’une autre Cartagena !

Les environs :

San Basilio de Palenque

A environ une de route de Cartagena, San Basilio de Palenque vous propose une immersion dans la culture afro-colombienne où vous découvrirez toute la culture des descendants africains.

En bref…

Déambuler dans ses ruelles

En journée comme en soirée, n’hésitez pas à vous promener dans ses ruelles et surtout à vous y perdre. C’est là que Cartagena vous réserve ses plus belles surprises ! En début de soirée, rendez-vous dans le quartier de Getsemani et plus précisément sur la « Plaza de la Trinidad » pour les profiter des spectacles de rue en dégustant un verre en terrasse.

Tester la gastronomie locale

En sillonnant les rues, arrêtez-vous à l’un de ces stands vendant les « arepas de huevos », des galettes de maïs fourrées aux œufs, à déguster sur place ! Pour les plus gourmets, goutez à la langouste accompagnée de l’incontournable riz a la noix de coco « arroz de coco », on adore !

Allez plus loin !

Prenez le temps de découvrir les alentours et demandez-nous nos petites adresses et autres sélections d’associations pour découvrir l’autre visage de Cartagena !